LLes noces d’eros et thanatos révèlent leur irrésistible attraction dans ce deuxième opéra d’Alban Berg qui, après Wozzeck, décrit l’intensité parfois lumineuse et souvent bestiale des relations humaines. Énigme enivrante et fatale pour ceux qui l’approchent, Lulu conserve son secret jusque dans la mort. Amour fou ou vulgarité humiliante, elle suscite l’excès. Elle désaxe le réel.

Le compositeur trouva dans l’oeuvre de Frank Wedekind un terreau poétique à sa mesure pour créer cet opéra saisissant qui compte parmi les oeuvres majeures du XX e siècle, une composition laissée inachevée en raison de son décès en 1935.

Après Médée et Macbeth, Krzysztof Warlikowski fouille une fois encore les tréfonds de la psyché humaine et choisit d’aborder Lulu comme un requiem “ à la mémoire d’un ange ” bouleversant. En collaboration avec Lothar Koenigs, il présente cet opéra dans la version originale en trois actes d’Alban Berg.