L'Ancien Testament raconte comment le berger David, vainqueur de Goliath, fut recueilli par le roi Saül dont il apaisait les angoisses grâce à ses chants, et comment le fils du roi se lia d'amitié avec le jeune pasteur.

De cette profonde affection, Charpentier a tiré un opéra pour un collège de garçons, David et Jonathas, tragédie biblique qui, sous ses dehors édifiants, vibre au gré de scènes aussi passionnées que les tragédies lyriques de son temps. Le compositeur français s'affranchit ainsi de Lully qui, de son vivant, l'avait maintenu dans l'ombre.

Depuis sa création au collège Louis-le-Grand en 1688, puis sa résurrection en 1981 à l'Opéra de Lyon, David et Jonathas a été donné en version de concert, parfois enregistré, rarement représenté.

Au Festival d'Aix-en-Provence, William Christie dirige pour la première fois une version scénique du chef-d'oeuvre de Charpentier dont il a signé la version discographique de référence.